Prêt hypothécaire : comment réaliser des économies ?

garantie hypothécaire

Le prêt hypothécaire indique généralement un crédit immobilier pour lequel le bien acheté lui-même sert de garantie. Dans tous les cas, il y a différentes manières de profiter de cette offre bancaire. Les prochaines astuces permettent notamment de réduire le coût total de l’emprunt.

Préférer le prêt hypothécaire avec le moins de frais possible

Avant de souscrire à un prêt hypothécaire, un emprunteur doit comparer toutes les offres qui se présentent. Le TAEG constitue un critère de sélection important. Plus il est faible, moins le client paiera d’intérêt bancaire. Cet indicateur est à différencier du taux nominatif attractif que les créanciers mettent en avant. Ce pourcentage n’inclut pas encore le coût de l’ouverture de dossier ainsi que l’assurance. Certains organismes de financement en ligne parviennent à proposer un prêt hypothécaire sans frais puisqu’ils ont moins de charges fixes que les institutions conventionnelles. De toutes les manières, il faut prêter attention aux éventuelles dépenses complémentaires au cours du remboursement.

Limiter le nombre de mensualités

Le coût d’un prêt bancaire change en fonction de différents critères, dont la durée. Un remboursement étalé sur plusieurs décennies revient nettement plus cher qu’un nombre réduit de mensualités. Pour un crédit immobilier, le mieux serait d’effectuer la restitution des fonds entre 2 et 10 ans. Avec 48 versements, il est possible de bénéficier d’un taux avantageux. La plupart des créanciers restent en dessous des 6 %. Quoi qu’il en soit, il est impératif de bien lire les conditions générales de vente. Ce document donne en détail les modalités de l’accord. Il explique notamment le calcul de l’intérêt bancaire. L’idéal serait d’opter pour un taux fixe. Ce pourcentage constant évite les surprises et permet de maîtriser les coûts de l’emprunt.

Négocier l’assurance emprunteur, quitte à souscrire à une autre compagnie

L’emprunteur a besoin d’être couvert contre les aléas qui peuvent arriver pendant le remboursement d’un crédit. La banque lui propose une offre d’assurance accolée au prêt. Sauf disposition contraire, le souscripteur peut le contester et se tourner vers une autre compagnie. Il est également conseillé de bien s’informer sur les garanties que cette couverture déploie. Le candidat à l’emprunt peut alors trancher en son âme et conscience après avoir été tenu au courant de toutes les éventualités. Des spécialistes tels qu’assurance-pret-hypothecaire.be apporte de plus amples renseignements pour aider à décider de manière éclairée. La législation offre une certaine liberté, notamment la possibilité de résilier le contrat d’assurance emprunteur au bout d’un certain temps.

Explorer toutes les pistes pour réduire le coût du crédit

Il est possible de réduire le coût d’un prêt hypothécaire en affichant un excellent profil d’emprunteur. Concrètement, il faut avoir un apport personnel suffisant. C’est encore mieux si l’économie placée au sein de l’établissement peut être injectée dans un projet de financement. Le banquier peut également être séduit avec une solidité pécuniaire. Le dossier devrait comporter un contrat de travail à durer indéterminé. Puisqu’il s’engage sur le long terme, ce serait préférable qu’il ait encore la trentaine et une bonne santé relative. Ces détails comptent pour le choix de l’assurance. Enfin, ce serait mieux d’opter pour un système de cautionnement au lieu d’une hypothèque immobilière.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *